L'accompagnement des personnes hp

Accompagner un haut potentiel, c'est déjà lui donner la possibilité d'accueillir comme une bénédiction une identité ou des aspects de celle-ci qu'il a souvent considérés autrefois comme un véritable fardeau.


Un haut potentiel se discerne à son hyperstimulabilité tant au niveau intellectuel que sensitif, émotionnel et psychomoteur.

Il n'existe pas pour lui de "bouton off".   

On le reconnaît d'ailleurs plutôt à sa curiosité multiforme, à son besoin de "sens" et non à une éventuelle "supériorité intellectuelle".

La plupart vivent de plus un énorme déficit de confiance en eux et cela, malgré parfois des parcours de réussite académique et professionnelle stupéfiants.

Souvent, dès la petite enfance, confrontés à un monde qui ne fonctionne pas comme eux, ils se sont perçus comme différents et ont jugé cette différence négativement.   C'est d'ailleurs dans leur manque de "sentiment d'appartenance" qu'il faut chercher l'explication du manque de confiance en eux.


Les spécialistes que sont les psychologues et psychiatres vivent parfois une réelle méconnaissance des caractéristiques de la "douance".   Ils ne peuvent alors aider la personne à se prémunir des pièges qui lui sont propres sur le chemin du bonheur ou de la réussite.

Or, il est essentiel que le haut potentiel puisse apprendre à se connaître et à véritablement apprivoiser ses ressources.

Même si les résultats du test QI restent un moyen privilégié de reconnaissance de cette singularité, le passer dans de mauvaises conditions ou avec une personne peu au fait de la douance et de ses caractéristiques pourrait s'avérer être comme "une opération nulle" voire négative.


Je travaille en lien avec des professionnels qui partagent la même conception de la douance et s' accordent sur les priorités à mettre en oeuvre dans l'accompagnement de celle-ci.